Monokino

Titre

Cracks & Crumbles

Année

2021

Emplacement

Boekhandel Corman
Wittenonnenstraat 38
8400 Oostende

Cracks & Crumbles

Suite au mouvement mondial Black Lives Matter, le débat autour des monuments coloniaux a de nouveau suscité l'attention l'an dernier. Des activistes ont recouvert des bustes avec des seaux ou des bombes de peinture rouge. Leurs actions ont pour but de raviver l'histoire coloniale et de remettre en question l'idée d'un passé immuable. Des monuments et bâtiments impressionnants magnifient une histoire glorieuse, qui semble parfois littéralement gravée dans la pierre, et racontent ainsi des versions unilatérales et problématiques de notre histoire nationale. 

Pour Beaufort, le collectif vidéo et artistique nomade d'Ostende qu'est Monokino est parti à la recherche d'un autre point de vue: là où les statues de la ville nous regardent de haut, Monokino inverse le regard. En collaboration avec plusieurs artistes, nous remettons les grands récits de l'Histoire en question en créant une microperspective personnelle et intime. En tant que média quotidien, le film a un caractère plus reconnaissable que les statues, ces dernières semblant plutôt étrangères, voire extraterrestres. Comment cette culture de la vidéo et de l'image a-t-elle façonné notre image (coloniale), à l'époque et aujourd'hui? De quelle autre manière ces médias peuvent-ils transmettre de nos jours la connaissance?

À différents endroits à travers la ville, les vidéastes invités proposent ainsi une autre vision de notre passé commun. Monokino explore les fondations en béton des bâtiments et des monuments statiques par l'intermédiaire d'une approche fluide et à plusieurs voix transposée en images animées. Tout comme dans la pratique du collectif Monokino, le dialogue l'emporte ici toujours sur le monologue : le programme de vidéos entame le dialogue avec des cinéastes, des écrivains et des faiseurs d'opinion issus de différentes couches de la société pour stimuler une réflexion contemporaine sur cette histoire. Par le biais de la lumière du projecteur, Monokino remet en question les ombres portées par les monuments.

Drei Atlas

Vast op het programma

Drei Atlas (2018) van Miryam Charles

  • In de Vitrine van Boekhandel Corman (Wittenonnenstraat 38, Oostende)
  • Openingsuren:  ma, woe, do, vrij, za: 10-18u30 en di, zo (& feestdag): 13h-18h30 

 

Vitamin See (2017) van Simnikiwe Buhlungu 

  • In de Lokettenzaal van De Grote Post (Hendrik Serruyslaan 18a, Oostende)
  • Raadpleeg hier de openingsuren.

 

Sometimes It Was Beautiful (2018) van Christian Nyampeta

  • In het Jeugdhuis OHK (Koninginnelaan 1 – cafetaria oud zwembad, Oostende)
  • Openingsuren:  woe: 16-20u en vrij & za: 14-22u 

Programme

DREI ATLAS (2018) de Miryam Charles dans la vitrine de la librairie Corman (Wittenonnenstraat 38, Ostende)

Vitamin See (2017) de Simnikiwe Buhlungu dans la vitrine de De Grote Post (Hendrik Serruyslaan 18a, Ostende)

Sometimes It Was Beautiful (2018) de Christian Nyampeta à la Maison des jeunes OHK (Koninginnelaan 1 - cafétéria ancienne piscine, Ostende)

Emplacement

Boekhandel Corman
Wittenonnenstraat 38
8400 Oostende
Oostende

BE, °2017

Monokino est un collectif de cinéma nomade d'Ostende qui veut faire entrer le cinéma dans le 21e siècle et mettre en avant le côté aventureux du cinéma. Alors qu'ils s'efforcent d'occuper une place permanente en tant que point d'ancrage pour les cinéphiles d'Ostende et d'ailleurs, Monokino fonctionne comme une plateforme cinématographique nomade.

Les films que Monokino veut montrer ne vivent pas seulement sur la surface de projection. Ils se répartissent également entre les résidents, les spectateurs et les fabricants. En ce sens, Monokino est aussi un "Kopfkino" : un cinéma mental, où les images ont la possibilité de vivre et de se multiplier.