Oliver Laric

Titre

Metamorphosis

Année

2021

Emplacement

La plage à la fin de Flandrialaan
8434 Middelkerke

Metamorphosis

À première vue, l'œuvre d'Oliver Laric semble être axée sur la recréation contemporaine de l'art sculptural traditionnel. L'un de ses projets à long terme est le site web threedscans.com, sur lequel il met à la disposition de tous des scans numériques de sculptures et d'objets dont les droits d'auteur ont expiré. N'importe qui peut donc utiliser les scans de la sculpture originale et les imprimer en 3D. Son application est toutefois plus complexe.

Oliver Laric est à la recherche de nouvelles formes d'hybridité et de variation qui surviennent lors de la distribution des objets et des images. Il tente d'échapper aux termes rigides qui définissent l'idée d'authenticité et de paternité, et s'intéresse aux créations qui sont réalisées dans les zones grises de l'interprétation. Le 'morphing', à savoir la transformation physique que subit un personnage, est un thème récurrent dans ses vidéos, ses installations et ses sculptures. Un algorithme informatique y calcule la conversion, qui assure une transition fluide et permet de créer d'innombrables nouveaux modèles.

À Middelkerke, Metamorphosis montre la mutation d'un crapaud commun, ou crapaud européen, en une table. Oliver Laric décortique minutieusement cette transformation: chacune de ses phases est une sculpture en soi, de poids et d'importance égaux. L'artiste s'y intéresse à l'idée d'identité ainsi qu'à sa complexité et son ambiguïté. Tout au long de l'Histoire, les frontières entre homme et femme, entre homme et animal ont clairement été définies. Dans différentes cultures, les zones grises, indéfinies, sont perçues comme un dangereux terreau pour la création du grotesque, comme dans le poème latin, Les Métamorphoses d’Ovid. Par opposition, Oliver Laric recherche justement le non-binaire, les frontières poreuses et les transformations. Ses œuvres présentent de nombreuses formes humaines et non humaines entremêlées qui remettent explicitement en cause la supériorité de l'homme. Il illustre une relation qui est moins bien définie par des frontières entre homme et animal et permet d'installer un rapport de dépendance mutuelle.

Emplacement

La plage à la fin de Flandrialaan
8434 Middelkerke
Middelkerke

AUT, °1981

Dans son travail, Oliver Laric réfléchit à l'authenticité. Par la réutilisation d'images et de reproductions numériques, il réfléchit à de nouvelles identités. Expositions (sélection) : 2021 OCAT Shanghai (solo) ; 2021 SMAK, Gand (solo) ; 2017 Pavillon Schinkel, Berlin (solo) ; 2016 Wiener Secession (solo) ; 2015 New Museum Triennial, New York.